image de fond représentant l'hexagone de volum sur fond noir

Les bureaux de demain

03 novembre 2020

  • L'avenir des bureaux

Télétravail ou retour dans les bureaux, et si vous aviez le choix ?

Dans un contexte de crise mondiale, le modèle routinier du « métro-boulot-dodo » s’est transformé, pour laisser place à davantage de flexibilité.

Rappelons le contexte ! En France, le modèle du télétravail n’a pas de suite été adopté au sein des entreprises, toléré, peu pratiqué voir très peu accepté. Les bureaux, cloisonnés ou aménagés en open-space, étaient attitrés à chacun des collaborateurs. Vous l’aurez compris, la rigueur était de mise, ne donnant que très peu de place à une forme de liberté dans son travail, dans sa créativité et surtout dans son organisation.

Aux États-Unis et au Canada, le télétravail s’est très rapidement installé dans la cultures des entreprises et est devenu une normalité, pour les dirigeants comme pour les salariés. Toutefois, les Français réfractaires à ce modèle ont mis du temps avant de comprendre que le home office pouvait rimer avec efficacité, productivité et confiance.

Puis sont arrivés le confinement et la mise à l’arrêt de toutes activités au sein des bureaux. Contraints et forcés de travailler de chez eux, les Français ont réussi avec succès à s’adapter en s’équipant. Zoom, Teams, Skype, téléphone, ordinateur, des outils très complets pour être efficace et garder contact.

Francais Télétravail

Source : Kollori

Le 100% télétravail est-il vraiment possible ?

Le fait de travailler à la maison en permanence présente tout de même ses limites, notamment en termes de productivité, de créativité et surtout de socialisation. En effet, le travail n’est pas simplement un lieu où l’on rend compte à son manager. Le bureau c’est aussi un lieu de créativité, de communication, de rencontre et de partage entre collaborateurs.

Même si l’inquiétude était de mise à l’idée de retourner au bureau suite à l’annonce du déconfinement, les français ont souhaité plus ou moins rapidement retrouver une vie sociale au travail. Vous l’aurez compris, le bureau à la maison, oui c’est possible, mais pas à 100%.

Comment faire revenir les salariés au bureau ?

Le télétravail peut être jugé par moment « improductif », même s’il allège le temps de trajet maison/bureau et casse la routine métro-boulot-dodo. Le télétravail instaure une autre routine qui peut être un frein à la productivité et à l’épanouissement du salarié.

Depuis le déconfinement, une prise de conscience générale s’est installée en France et ailleurs dans la manière dont nous nous organisons dans nos lieux de travail. Désormais, l’objectif pour les salariés est de conserver une certaine liberté et une flexibilité quant à leur manière de travailler.

La réponse à cette flexibilité ? LE FLEX OFFICE !

Mais c’est quoi le flex office ? Le flex office, inspiré des environnements de travail des start-up et des GAFA, est apparu aux États-Unis. Ce modèle consiste en l’absence de bureaux attitrés pour les salariés qui prône la mise en commun des biens pour un travail collaboratif. Le flex office englobe le télétravail et la présence au bureau. Ce nouveau mode d’organisation résout des problèmes fréquents dans beaucoup de bureaux, à savoir des bureaux vides et des salles de réunions qui débordent.

Petit retour en arrière sur l’évolution de l’organisation des modes de travail :

Aménagement

Le lieu de travail doit devenir un endroit de partage de compétences et de communication, et non une contrainte. Dès son arrivée dans les bureaux, le salarié a le choix de travailler dans un espace « zen » ou bien un lieu propice à l’échange et à la communication.

Cloisonnement, espaces ouverts, pourquoi faire un choix ?

Le flex office est façonné pour le salarié moderne, équipé de son smartphone et de son ordinateur. Depuis son bureau, sur son canapé ou bien dans une salle de réunion, il change d’espace de travail en quelques secondes en fonction de ses besoins pour mener à bien ses projets, seul ou en équipe.

Fini le temps du cloisonnement par service et du grand patron dans son bureau au fond du couloir, les espaces sont alors rationalisés. Tout le monde évolue ensemble, dans un environnement propice à l’humain, pour une plus grande efficacité et une meilleure communication.

Rationalisation

Grâce au flex office, les espaces de travail deviennent de véritables lieux designs équipés de mobiliers de qualité. Le bureau dépasse ainsi la fonction physique de la simple table et chaise. Ce modèle va de pair avec l’état d’esprit des salariés qui sont en recherche de confort et de bien-être au travail. Les salariés aussi veulent vivre une expérience au travail pour casser cette routine improductive.

Taux d'occupation

Sachant que le taux d’occupation des bureaux attitrés s’élève à 60%, le flex office permet également de réaliser des économies d’échelles. Le principe est donc de gagner des mètres carrés et de mettre à disposition moins de postes que de salariés de façon à ce que les collaborateurs soient mouvants au sein des bureaux. Alors, convaincu ?

Un bureau est un lieu, un bon bureau est une expérience.

Fanny_2.jpg.png

Fanny Lambert

Community Manager